Hans Delrue

« Je souhaite passer quelques semaines dans un corps en bonne santé avant de passer l'arme à gauche pour de bon. (...) Un dernier plaisir en somme. La cigarette du condamné. » (extrait de la nouvelle Un simple échange)

15 déc 07:28

E pur si muove

précédente - suivante

Début de l'intrigue : La civilisation humaine domine la galaxie, principalement grâce à l'énergie inépuisable et gratuite produite par les namos, singularités mystérieuses originaires de la planète Corliss. Mais le gouvernement impérial soupçonne la Namocorp, la société exploitant la planète, d'ourdir un complot et envoie une mission d'inspection sur place. Mais le complot supposé se révélera être un danger bien plus grand pour la galaxie...

Genre : science-fiction


En savoir plus

Cette nouvelle a été publiée dans le webzine Mort Sûre n°5 en décembre 2011.


Voir aussi le billet sur le blog.

Extrait

— Il semble exister un point de singularité au sein de chaque namo, intervint Ludmilla. Mais le phénomène reste inexpliqué : si nous nous en tenons à nos connaissances actuelles, le namo devrait rester immobile.

— Et pourtant il tourne ! s'exclama le prince.

— Et pourtant il tourne, répéta la scientifique avec calme.

— Bref, vous ne savez rien, réagit le jeune garçon effronté.

Une petite vengeance de sa part à l'encontre de Ludmilla. Celle-ci allait-elle réagir de manière inappropriée ?

— La connaissance est une perpétuelle quête, Votre Altesse, se contenta-t-elle de répondre.

L'enfant reporta ses yeux sur moi.

— Et cette mission ?

— Une inspection des installations de la Namocorp, la société exploitant Corliss.

— Hum..., fit-il.

Se doutait-il, comme moi, que cette inspection n'était qu'un prétexte ? Je jalousais Ludmilla : elle avait pu voir l'Empereur en tête-à-tête, honneur que je n'avais pas eu depuis plusieurs années. Elle disposait à coup sûr d'instructions secrètes. J'avais les miennes.

— Que viens-je faire dans cette histoire ? demanda le prince.

— La Namocorp n'apprécie guère que l'on fouine dans ses affaires. Avec vous à bord, la compagnie n'osera pas nous interdire l'accès à Corliss.

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages