Hans Delrue

« L'heure était trop grave, les massacres trop nombreux, le crime trop grand. Nous avions trop souffert dans notre chair. L'heure de la rétribution était arrivée, elle sonnait à travers toute la galaxie. » (extrait de la nouvelle La guerre blanche)

15 déc 07:21

L'amour à deux temps

précédente - suivante

Début de l'intrigue : La société ordonnée et hygiéniste n'a que peu d'attraits pour Cécile. Un soir, la jeune femme est prise à partie par un vagabond, qui affirme la connaître, avant de périr dans un malheureux accident. Ce dernier réapparaît pourtant et donne des rendez-vous mystérieux. Qui est donc cet individu étrange, balançant entre amour et folie ? Son discours incohérent a-t-il un sens ? Et quelles sont les intentions de la secte des Néthéliens qui gravite autour de lui ?

Genre : science-fiction


En savoir plus

Cette nouvelle fait partie du recueil L'amour à deux temps.




Extrait

La voix. Exactement la même. La voix qui l'avait déjà apostrophée sur le quai. La jeune femme se sentit blêmir, revoyant la scène de la semaine précédente, à nouveau plongée dans ce drame. Le vagabond. Ses bras nerveux la prenant par les épaules. Son discours sans queue ni tête. Puis elle, prise par un instinct de défense irréfléchi, le poussant sans ménagement dans le fleuve sombre. L'homme tombant dans l'eau comme une masse. Les passants. La police.

Ce n'était pas possible, non ! Cela ne pouvait être que le fruit de son imagination ! Elle n'osait pas regarder dans la direction d'où provenait le cri.

— Cécile ! lança à nouveau la même voix.

La jeune femme ne pouvait pas continuer à l'ignorer. C'était réel ! Elle trouva enfin la force de tourner la tête afin de voir qui l'appelait ainsi. Oui, le même homme. Le vagabond près du fleuve. Son fantôme. Son sosie. Son frère jumeau. Assis à une table au fond de la salle. Celui-ci se leva et lui fit signe de le rejoindre.

Cécile hésita. L'homme était-il bien là ou était-elle en train de rêver ? Le sentiment de culpabilité pouvait-il créer un tel mirage ? Pourtant, l'homme paraissait réel. Il lui fit à nouveau signe.

Cécile sentit ses jambes mues par une force invisible dans sa direction. Désirait-elle vraiment cette confrontation ? Réticence et curiosité se mêlaient. Était-ce bien le même homme ? Il avait donc survécu ! Il lui fallait en avoir le cœur net malgré son appréhension.

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages