Hans Delrue

« Dans la main droite, je tenais avec fierté ma lance, encore immaculée mais si impatiente de se couvrir du sang d'un soldat ennemi. Au bras gauche, je portais l'écu blanc (...) » (extrait de la nouvelle Les règles de la bataille)

18 oct 16:43

Feuille blanche

précédente - suivante

Début de l'intrigue : Au fond d'une cellule, un prisonnier rédige son histoire sur un morceau de papier. La feuille n'est pas ordinaire : elle fait partie intégrante de la peine du détenu. Les mots qu'il choisit sont importants. Il n'aura pas droit à une autre feuille blanche.

Genre : fantastique


En savoir plus

Cette nouvelle a été publiée dans le webzine Vers à Lyre n°6 en août 2009.


Voir aussi le billet sur le blog.

Extrait

La feuille est presque entièrement couverte de lignes enchevêtrées, formant un écheveau confus de phrases devenues à présent incompréhensibles. Les mots raturés par endroit ajoutent encore à l'impression de galimatias qui s'en dégage. Je me rends compte avec effroi de l'évolution de mon écriture - que dis-je - de sa déchéance : des lettres élégamment tracées jusqu'aux pattes de mouche illisibles.

Que ne donnerais-je pour avoir une nouvelle page blanche ! Hélas, je n'en ai eu droit qu'à une seule au début de mon incarcération. Une feuille unique, sur laquelle il ne me reste que peu d'espace libre pour rédiger mes dernières volontés. Malgré tout, je le gâche en griffonnant mon histoire : j'ai la naïveté de penser qu'elle intéressera ceux qui découvriront mon cadavre, la main desséchée tenant encore la plume. Peut-être éveillera-t-elle dans leur cœur sec un peu d'humanité ? Auront-ils mauvaise conscience ? Aboliront-ils ce genre de peine cruelle ? J'ai la faiblesse de le croire. Sans cela, il y a bien longtemps que j'aurais déchiré cette feuille et brisé la plume entre mes doigts d'un dernier geste résigné.

Je pourrais pourtant écrire bien d'autres choses. Parler de mets succulents aux arômes incomparables, de boissons enivrantes dans des coupes de cristal. Évoquer des filles à la peau dorée par le soleil, couleur cannelle, et aux seins rebondis. Décrire dans le menu détail tout le confort dont je pourrais m'entourer. Tout cela, je l'aurais à l'instant, à peine mon désir couché sur le papier.

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages