Hans Delrue

« Je souhaite passer quelques semaines dans un corps en bonne santé avant de passer l'arme à gauche pour de bon. (...) Un dernier plaisir en somme. La cigarette du condamné. » (extrait de la nouvelle Un simple échange)

20 août 23:02

Le Garçon Parfait

précédente - suivante

Début de l'intrigue : Un jeune homme émerge d'une cuve cryogénique longtemps après une guerre mondiale ayant ravagé la planète. Il a été réveillé par trois êtres dégénérés qui le traitent comme une divinité. Mais que lui veulent-ils exactement ?

Genre : science-fiction


En savoir plus

Cette nouvelle fait partie du recueil Le futur inversé.




Extrait

— Je ne m'en souviens pas, fit le Garçon Parfait ; je n'ai plus que des bribes de souvenirs que je n'arrive pas à ordonner. Tout est si lointain... À vrai dire, je ne me souviens même pas de mon nom, ni de ma famille.

— La mémoire devrait te revenir peu à peu, dit le Décharné d'un ton compatissant, ne t'inquiète pas.

— Une grande guerre ? Pourquoi ?

— Je n'en connais pas la cause ; les pays qui l'ont menée n'existent d'ailleurs plus. Mais les combattants ont utilisé des armes si terribles que la Terre a été entièrement ravagée.

— Mon Dieu ! s'exclama le Garçon Parfait.

— Hommes et femmes, animaux et plantes ont été détruits par des rayons mortels. Les rares survivants ont été à leur tour décimés par les épidémies. La nature elle-même était empoisonnée, n'offrant que nourriture contaminée et eau fétide. La vie a pratiquement disparu de la Terre.

— Mais vous êtes pourtant là !

— Seuls ont survécu quelques habitants de régions reculées, épargnés par les Dieux afin d'être les témoins de la chute de l'humanité. Le corps altéré par les radiations, ayant perdu toute trace des anciennes civilisations, l'homme est devenu un être inférieur, maudit, perclus d'infirmités, condamné à errer sur la Terre.

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages