Hans Delrue

« Il cria à l'aide, secouant à nouveau la grille. Elle allait s'ouvrir. Il le fallait ! Il ne pouvait échouer si près du but ! Il sentit alors une main agripper avec rudesse son épaule nue, lui faisant faire volte-face. » (extrait de la nouvelle Le futur inversé)

20 août 22:55

E perisoloso sporgersi

précédente - suivante

Début de l'intrigue : C'est dans sa retraite aménagée en wagon que le millionnaire Giuseppe Corelli, atteint de démence, semble vouloir finir ses jours. Un journaliste venu l'interroger va se rendre compte qu'il vaut mieux ne pas se pencher par la fenêtre…

Genre : fantastique


En savoir plus

Cette nouvelle a été publiée dans le webzine Vers à Lyre n°5 en avril 2009.


Voir aussi le billet sur le blog.

Extrait

— Je vous remercie de bien vouloir me recevoir, monsieur Corelli, commençai-je, c'est vraiment un grand…

— Oh ! Cela me fait plaisir, coupa-t-il aussitôt. Je n'ai pas souvent l'occasion de partager mon repas avec quelqu'un…

— Non ?

— Je déjeune très tôt, expliqua-t-il d'une voix navrée, je n'ai donc pas la chance de croiser les autres passagers.

Évidemment, pensai-je. Il n'y en a pas.

— Mais vous mangerez avec moi, n'est-ce pas ? demanda-t-il.

— Je suis confus...

— Si, si, insista-t-il, en désignant l'assiette creuse devant lui. Après tout, je n'en suis encore qu'au potage.

Il claqua des doigts, interpellant le serveur qui attendait immobile au fond du wagon. Celui-ci accourut :

— Monsieur ?

— Prenez la commande de mon invité, lança-t-il en me désignant.

Les textes de ce site sont protégés par la législation sur le droit d'auteur.
English Nederlands Español Deutsch
Information in
other languages